– La veille du laboratoire –

 

Dans le cadre de la réforme de la voie pro

l’Onispe propose une plateforme pour découvrir ce qu’elle appelle les 5 étapes pour réussir dans la voie professionnelle.

L'école représente un défi pour la société
 Dans ce contexte, franceinfo et We Demain, organisent l’événement « Et si on changeait l’école ? », au studio 104 de la Maison de la radio. Destiné aussi bien aux parents qu’aux professionnels, ce nouveau rendez-vous donne la parole à ceux qui, sur le terrain innovent, souvent de façon discrète, pour faire évoluer la pratique pédagogique.
Le mouvement CLISE initié par des enseignants

vous propose une nouvelle édition de la semaine de la classe inversée et des pédagogies actives. En région, vous pourrez  échanger et inter-agir avec des collègues engagés dans cette démarche.

Regards croisés sur la petite enfance

Quelle éducation pour demain? Comment se représente-t-on l’enfant en 2020 ? Quels enjeux sont associés à cette période de vie ? Comment les besoins de l’enfant sont-ils pris en compte ? Comment ces mutations s’intègrent-elles dans les pratiques professionnelles et dans la formation des futurs professionnels ?  En France et dans le monde ?

Autant de questions qui seront abordés dans ce colloque qui se déroulera les 5,6,7 février 2020.

Dans le cadre de sa web série sur l'école

 et ses aménagements, lab-école propose un épisode sur des établissements qui proposent la gestion d’un potager à leurs élèves. Rien de nouveau me direz-vous et pourtant des réflexions tout à fait intéressantes des élèves sur leurs besoins durant les récréations qui font écho avec la recherche du laboratoire de Bourgogne Franche-Comté.

Les cahiers pédagogiques

Le dernier numéro des cahiers pédagogiques nous proposent d’y regrader de plus près sur les enjeux de l’accueil des élèves migrants.

Accueillir l’enfant et ses langues : rencontres pluridisciplinaires sur le terrain de l’école

Un ouvrage pluridisciplinaire qui part d’exépriences et d’observations du terrain pour répondre à la question de la prise en compte des langues familiales. Une problématique très présente dans le cadre d’accueil d’enfants migrants, d’enfants de culture différentes…

« La problématique de l’École comme espace plurilingue, comme lieu d’accueil et
de développement individuel et social de la pluralité, est au coeur des préoccupations
d’enseignants mais aussi de spécialistes dans le domaine du soin aujourd’hui. Ces acteurs
se heurtent dans leurs pratiques à des situations complexes marquées par la pluralité
des langues, des cultures et des identités des apprenants pour lesquels le chemin de
la réussite est à construire de manière singulière et inventive. Quelles réponses didactiques
élaborer face à la menace d’exclusion, qu’elle soit langagière, culturelle, sociale, ou
de l’ordre de la construction des savoirs ? Comment réduire l’isolement linguistique et
culturel des acteurs que sont les élèves et leurs enseignants face à la diversité ?« 

Un concours d'architecture pour une école réinventée

Au Québec, Lab-École annonce le lancement d’un concours d’architecture qui permettra de dessiner les plans de 5 écoles situées à Gatineau, Shefford, Maskinongé, Saguenay et Rimouski. Dans le cadre de son mandat, le Lab-École coordonne les concours et accompagne les Commissions scolaires, qui sont les maîtres d’ouvrage de leur projet, dans la réalisation de leur future école jusqu’à leur ouverture.

« C’est en consultant et en travaillant avec les intervenants de tous les milieux sélectionnés pour recevoir un Lab-École que nous avons déterminé les spécificités des différents projets. C’était une étape importante pour nous en vue du déploiement du concours d’architecture. Il est reconnu que les projets réalisés par voie de concours contribuent à élever les standards de qualité en design. Ainsi, nous pourrons concevoir de nouveaux modèles d’écoles innovantes, axées sur les meilleures pratiques, qui favoriseront la réussite des élèves », a affirmé Pierre Thibault, architecte et cofondateur.

Un livre dirigé par Bernard Lahire, "Enfances de classe"

Suite à la parution du livre dirigé par Bernard Lahire, « Enfances de classe » au Seuil, l’émision « Etre et savoir » de Franc Culture  interroge la fabrique des inégalités et comment celles-ci se construisent dès le plus jeune âge ? Comment s’expliquent nos choix éducatifs ? Qu’est-ce qui les motive, les conditionne, les limite?

Enfances de classe, un livre de Bernard Lahire et d’un collectif de sociologues paru à la rentrée, nous raconte ce qu’est l’éducation aujourd’hui en décrivant en détail la situation de 18 enfants de 5 ans, soit l’âge de la grande section d’école maternelle : alors, qu’a-t-on appris quand on a 5 ans ? Les sociologues le décrivent par le menu ainsi que la construction des dispositions, des goûts, des valeurs qui seront intériorisés pour toute la vie. Ils racontent aussi ce qui dans l’éducation relève de la confiance donnée, en soi et en les autres, des contraintes, d’une forme de modestie transmise, et même de peurs. Cela aussi va rester toute la vie.

Eveline Charmeux a fait un rêve...

 Découvrez ce court texte d’Eveline Charmeux qui revient sur la question des traces écrites en classe. C’est l’occasion pour elle de formuler son rêve pour une école qui permet aux élèves de se construire une documentation personnellesde leurs savoirs. Très instructif pour notre recherche sur le savoir.

Quand de jeunes "raccrocheurs" se racontent

Le Microlycée 93 est un établissement scolaire public situé en Seine Saint-Denis, qui accueille cinquante jeunes « décrocheurs », âgés de 16 à 25 ans. Ces jeunes ont choisi de reprendre leurs études pour passer le baccalauréat. Ils ont tous des parcours sinueux, faits de ruptures et de désordres. Ils trouvent pourtant le courage de se rescolariser, et aspirent à se (re)construire. Durant l’année 2018-2019, à l’occasion des dix ans de l’établissement, élèves et anciens élèves du Microlycée 93 ont rédigé des témoignages à la première personne, au sein d’un atelier d’écriture. Ces textes sont livrés à l’état brut dans ce livre, sans retouches. Ils sont présentés sous la forme d’un carnet collectif, qui suit les scansions d’une année scolaire et sociale classique, faite de rendez-vous incontournables et des surprises de l’actualité.

Recherche sur les inverseurs et la classe inversée

Les inverseurs sont « des gens qui sont intéressés au processus d’apprentissage des élèves et à sa continuité qu’on soit à l’école ou à la maison et surtout entre les deux et ça pour nous c’est le trait d’union de toutes ces choses là qui nous paraissent renouer avec un fondamental de la pédagogie c’est à dire non pas comment les institutions disent que les élèves doivent apprendre mais comment les élèves réellement apprennent ou n’apprennent pas. »

Les travaux de recherche qu’il a engagés sur les classes inversées sont menées dans le cadre du réseau RE.S.E.I.D.A (Recherches sur la Socialisation, l’Enseignement, les Inégalités et les Différenciations dans les Apprentissages)

 

Des chercheurs reviennent sur les résultats PISA

France inter et l’émission « Le téléphone sonne » reviennent sur les résultats de PISA et proposent à Agnès Van Zanten, Eric Charbonnier et Nathalie Mons de nous aider à décoder  cette enquête et notamment sur la quetsion des inégalités que l’école française fabrique et reproduit.

La douteuse fable de Petite Poucette

Cet essai dont on a beaucoup parlé dès sa sortie (2013) n’est pas sans poser quelques questions sur la place du savoir et sa transmission et sur la place du numérique.

L’analyse proposé par Julien Gautier nous semble très juste et nous donne à réfléchir pour notre recherche sur le rapport au savoir.

N’hésitez pas à lire notre recension d’un autre essai de Michel Serres « C’était mieux avant »

Parcours, mobilités et territoires

Affelnet 6e, Parcours avenir, Affelnet 3e, Cycle de détermination, Parcoursup… autant de propositions de l’état qui relèvent d’une vision et d’un pilotage centralisés, alors même que la dimension territoriale est aujourd’hui majeure. Elles accentuent aussi le décalage entre les attentes de la société, cristallisées dans celles des familles et des élèves eux-mêmes mais aussi celles du monde économique, et un système éducatif compact, peu fluide, marqué durablement par des successions de discontinuités et de ruptures, par des conseils de classe figés dans un rituel archaïque de « propositions » et de « décisions » d’orientation, par des choix à opérer ou des non-choix à subir, d’autant plus tôt que l’on est en difficulté scolaire ou sociale, souvent les deux. Il est curieux de constater qu’en fin de troisième, un élève passe en seconde sans que l’on parle d’orientation… ou bien est « orienté » !

Voici le préambule de ce colloque qui promet d’être très intéressant. 

Une enquête de 2018 du laboratoire passages

Après un long travail de plus d’un an, la maison des adolescents de l’hopital de bayonne vous propose de découvrir le rapport intitulé « Portraits de la jeunesse au Pays Basque »

Réalisé par

Mara SIERRA JIMÉNEZ, docteure en
géographie culturelle, Université de Pau et des Pays de l’Adour

et coordonné scientifiquement par Jocelyn LACHANCE maître de conférence, Université de Pau et des Pays de l’Adour, Laboratoire Passages – UMR 5319.

ce rapport nous en dit long sur la jeunesse du Pays Basque mais pas que… 

A découvrir…

"Le score moyen des élèves en France"

 est de 493 points en compréhension de l’écrit, le domaine majeur évalué dans PISA 2018 – ce qui place la France légèrement au-dessus de la moyenne de l’OCDE (487 points).

Retrouvez les résultats sur le site officiel.

Un entretien avec Roland Gori,

psychanalyste et Professeur honoraire de Psychopathologie clinique à l’Université d’Aix-Marseille. (00:55)  

Roland Gori qualifie de « professions canari »,  les professions relevant des secteurs de l’éducation, du social …

"Et si apprendre Le Breton permettait de s'améliorer en anglais"

Les établissements scolaires bilingues

 français-langue régionale ont le vent en poupe et récoltent des résultats étonnamment bons, notamment en langues étrangères.

Marie-Claude Derouet-Besson et l'aménagement de l'espace scolaire

Une réflexion sur l'espace scolaire

tout à fait intéressante de la part de Mme Derouet-Besson qui en tant que sociologue a notamment écrit l’ouvrage suivant : « Les murs de l’école: éléments de réflexion sur l’espace scolaire ».  Dans cette intervention vidéo, Marie-Claude Derouet-Besson revient sur le lien entre l’enveloppe d’un établissement et le vécu de la classe. Entre donc le bâti et le pédagogique. Réflexion très intéressante à compléter certainement par la lecture de son ouvrage.

Aménagement de l'espace scolaire - Laboratoire du Finistère

Une émission de Web radio comme lancement

autour des aménagements de l’espace scolaire avec Catherine Le Berre, chef d’établissement école ND de Toutes Grâces au Juch,

Marie Geoffroy, directrice adjointe du collège Javouhey à Brest,

Mlle Bouin, étudiante en master MEEF à l’ISFEC de BREST,

Mme Delvolvé, ergonomiste et chronobiologiste,

M Hervé Tréguier, DDEC29 pour l’appel à projet « Inventeurs d’espaces »,

Irène Giraud et Isabelle Moal, enseignantes de l’école Kermaria à Brest.

Cliquez ici

L'incroyable recul du lien des élèves avec leur école

On savait que les élèves français se caractérisent

par un faible sentiment d’appartenance à leur école. Depuis 2003, l’enquête internationale Pisa inscrit la France en tête des pays où ce sentiment est faible. Mais une nouvelle publication basée sur Pisa 2015 montre son recul général dans les pays de l’OCDE. Comment expliquer ce phénomène ?Comment le contrer ? Et quelles sont ses conséquences ?

Cliquez ici.

Les neurosciences sont fascinantes

Alors que le cerveau humain restait une forteresse inatteignable depuis la nuit des temps, une sorte de boîte noire recelant les mystères de l’esprit, voilà que les progrès technologiques transforment la science-fiction en réalité.

Un éclairage historique sur sur la question du

grand oral proposé dans la réforme du Bac. Au regard de l’histoire de l’éducation en france, Claude Lelièvre, enseignant chercheur en histoire de l’éducation, professeur honoraire à Paris-descartes nous propose de regarder un peu en arrière ce qui s’est déjà vécu et comment le bac a évolué au fil du temps. Très instructif. 

Un éclairage sur sur la question du groupe classe

au regard de l’histoire. Claude Lelièvre, enseignant chercheur en histoire de l’éducation, professeur honoraire à Paris-descartes nous propose dans cet article du site  « The Conversation »une analyse historique du groupe classe.

Cliquez ici.

Sur l’échelle de Richter des bouleversements,

 plus les polémiques et censures se multiplient dans ce domaine, plus elles annoncent à la fois une bascule et une crispation. L’exposition « Ne les laissez pas lire ! » qui s’ouvre à la Bibliothèque Nationale de France et retrace un siècle de controverses autour de la littérature pour enfant, en apporte la preuve.

 

Cliquez ici.