– La veille du laboratoire –

Tous les mardis, l’équipe du laboratoire national des initiatives vous propose sa veille pédagogique. En lien avec l’actualité et les thèmes de recherche du réseau des laboratoires, celle-ci vous est proposée pour donner à réfléchir.

Dans le cadre de notre cycle de soirées des initiatives

sur les espaces scolaires, nous venons d’ouvrir un espace ressources avec une première chronique audio tirée d’un entretien avec Patrick Rayou sur les espaces d’apprentissages.

Un web documentaire très riche pour nous aider

Un outil de travail pour les enseignanats les institutions comme pour les parents qui vise à aider à poser un autre regard sur les enfants dits « difficiles ».

Ainsi, est-il présenté par ses auteurs.

Le webdocumentaire… »déplie la thématique de l’enfant difficile. Différentes portes d’entrée permettent d’explorer la thématique dans toute sa complexité. Cet outil aide à mieux comprendre ce qui se joue tant pour l’enfant que pour son entourage, d’y puiser des pistes de solutions… Textes et vidéos invitent parents et professionnels à s’arrêter sur les difficultés, à chercher du soutien, des relais… quand les situations sont enlisées. »

 

Roland Goigoux propose une présentation synthétique

des 5 focales pour analyser l’activité d’enseignement. 5 diaporams sonores à visionner en ligne. 

5 focales qui pourraient nous insprer pour observer et suivre nos initiatives.

Le site Yapaka propose un entretien avec Delphine

Pennewaert (04:21), psychologue à Crisalyence.

Une interview qui permet de compléter notre réflexion de l’an dernier sur le pilotage dans l’incertitude et l’Espérance.

« Penser demain revient à penser aujourd’hui. Se projeter dans l’avenir est vital et salutaire, mais il s’agit de trouver un équilibre pour éviter des projections trop ambitieuses qui encourent le risque de déception et de colère… L’équilibre repose sur la nécessité de penser demain sans utopie et regarder de plus près tout ce qui se passe bien dans notre quotidien, célébrer chaque petit avancée comme une victoire. 

Panser demain, c’est surtout prendre soin de ce qui fait ressources accessibles pour nous aujourd’hui, les célébrer plutôt que se focaliser sur tout ce que l’on ne peut pas.« 

L'équipe du Pédago'Troc de Lyon que vous aviez pu

découvrir l’an passé lors d’un webinaire réitère sa proposition le mercredi 7 avril de 8h30 à 16h30. Une occasion de venir partager avec d’autres enseignants votre pratique et/ou de venir vous laisser inspirer par celle des collègues.

Il est toujours temps de s’inscrire.

Il peut être tentant de se lancer la classe dehors mais

beaucoup de questions, d’inquiétudes peuvent vous empêcher de vous lancer. Dans la lignée de la présentation de « Tous dehors France » que nous vous avons présenté la semaine passée, voici une proposition de Canopé pour vous aider à vous lancer. Deux sessions en ligne disponibles ensuite en replay.

La photo d’illustration est un cliché datant de 1957 du photographe Jean Suquet.

Et si nous trouvons des sources d’inspiration de la classe dehors dans les écrits de Jean-Jacques Rousseau, ces classes promenades très utilisées par Freinet étaient déjà proposées par l’inspecteur d’académie Blanguernon dans son académie de la Haute-Marne.

 

            « Depuis le printemps (1909), les écoliers de la Haute-Marne sortent deux fois par mois de leurs classes, et loin des cahiers et des livres, hors des murs, ils s’en vont, sous la conduite de leurs maîtres et de leurs maîtresses, libérant leurs sens, aérant leur intelligence, découvrir et apprendre leur pays. C’est ce que j’ai cru pouvoir appeler la classe-promenade ; et j’ai juxtaposé ces deux mots, qu’on n’avait pas accoutumé de joindre, pour bien marquer le caractère de l’innovation (Blanguernon, 1918). »

 

André Tricot professeur en psychologie cognitive à

l’université de Montpelliers intervenait mardi 23 mars sur « le numérique permet-il d’innover en pédagogie? »

Les recherches d’André Tricot portent principalement sur les apprentissages et la recherche d’information avec des documents numériques, selon une approche cognitive et ergonomique.

La captation de cette conférence est disponible en replay.

Nouvel épisode de cette série initiée par des élèves

de l’établissement Largenté de Bayonne.

Tu veux faire quoi plus tard? est un texte écrit par une lycéenne de Largenté, @unepetitelumiere_ , pour dédramatiser la question de l’orientation. Il s’inscrit dans le projet masqués mais pas muets! » qui met en lumière des créations croisées de lycéens, de collégiens et d’adultes de l’établissement pour montrer que l’expression et l’échange d’idées ne s’arrêtent pas malgré le contexte !

"La revue Administration et éducation nous propose

un article se proposant d’analyser l’accompagnement scolaire durant le premier confinement. Ecrit par des auteurs habitués aux questions des devoirs à la maison (P. Rayou, F. Pirone, R. Delès) cet écrit revient sur la place des parents dans ce premier confinement et notamment en parlant de « différenciation dans l’école à la maison ».

Tous Dehors France (TDF) est une initiative

qui rapproche des structures et des acteurs de l’éducation au lien à la nature.

Lors d’une première visio réunissant toutes les personnes intéressées pour développer toutes les actions permettant aux enfants d’être plus proche de la nature et d’y passer plus de temps, nous avons pu découvrir ce réseau qui nous permettra de prolonger notre réflexion autour de la classe dehors.

Ce lien vous permettra de découvrir les premières pages de leur site en construction.

"Claude Lelièvre historien de l'éducation nous propose

… un ouvrage sur l’histoire de l’école française et en profite au passage pour déconstruire quelques représentations. Voici comment le livre est présenté par l’éditeur :

« Qui a eu cette idée folle un jour d’inventer l’école ? » Eh non, ce n’est pas Charlemagne. Et ce n’est pas Jules Ferry qui l’a rendue obligatoire – il n’a pas non plus défendu le « lire, écrire, compter », au contraire…
Bousculant les images d’Épinal et les certitudes partagées mais mal fondées, Claude Lelièvre remet les points sur les « i » de nos idées sur l’école et son histoire.
Car la passion française pour les débats sur la question scolaire se nourrit d’approximations et de contre-vérités : l’auteur prend un malin plaisir à les démystifier. Son livre propose des explorations brèves à partir des références – convenues, erronées ou fallacieuses – à l’histoire de l’éducation dans les discours actuels.
Les sujets abordés sont ceux qui nourrissent les polémiques d’aujourd’hui : la laïcité, l’égalité des chances et la sélection, les réformes scolaires, l’égalité des sexes, l’opposition entre instruire et éduquer, les « fondamentaux », l’école unique, le « roman national », le bac, etc.
C’est vif, précis, parfois piquant.
Un travail d’historien qui tente, sur un domaine crucial dans la vie de la République, d’apporter quelques lumières – selon le voeu de Condorcet : sans éblouir, mais pour éclairer –, « en amusant parfois, en étonnant souvent, mais en argumentant toujours ».

Sarah Pochon est socio-ethnologue au sein de l’atelier

Sherpas (URePSSS) à l’université d’Artois (à Arras), où elle s’est spécialisée dans l’enseignement de l’EPS.

Durant une année d’enquête auprès des élèves, des enseignants et des personnels, elle part à la recherche de la formule magique du succès du lycée Henri IV: sont-ce les professeurs, les méthodes, les budgets, la mise en compétition ? Peut-on s’en inspirer ?

Autant de quetsions qu’elle aborde dans cet ouvrage. 

"Le site reporter nous propose un reportage dans une

… école de Rennes. Un sujet qui vient faire écho avec le travail mené par le laboratoire de Bourgogne Franche-Comté et que nous aborderons également en mai lors de notre temps fort sur les espaces scolaires.

Comment l’espace scolaire peut-il contribuer à

l’épanouissement des élèves et à la qualité des apprentissages ? La qualité de ces espaces se définit-elle seulement par l’architecture des bâtiments ? Quels liens entre l’école et son environnement peut-on déduire de la façon dont sont conçus les espaces et les bâtiments scolaires ? Quelles sont les tendances observables aujourd’hui dans le monde et que nous disent-elles de l’évolution des attentes et des besoins éducatifs, voire de la forme scolaire au XXIe siècle ?
Dans ce numéro 64 de la Revue internationale d’éducation de Sèvres, des architectes confirmés, de jeunes chercheurs, des sociologues, des proviseurs, des responsables de la construction scolaire dans les collectivités territoriales, sont invités à répondre à ces questions rarement abordées, en s’appuyant sur des recherches récentes et sur des exemples pris dans plusieurs pays : Italie, Danemark, France, Australie, Belgique (Flandres), Israël, Canada (Québec), Chili, Suisse, ainsi que sur une analyse comparée à l’échelle mondiale.
Cette variété des approches et des analyses recueillies se révèle riche d’enseignements. Selon les contextes, les architectures innovantes portent les évolutions pédagogiques ou l’inverse. De nouveaux modes de configuration des espaces à l’école sont en train d’apparaître, en particulier dans certains pays comme l’Australie. Partout, il semble que la communauté éducative et les responsables politiques s’emparent de ces questions. L’enjeu est de taille : les espaces scolaires sont essentiels pour accompagner et faciliter les évolutions éducatives, mais aussi pour favoriser des relations apaisées entre les personnes.

"Pour les Semaines Sociales de France, Cy,thia Fleury

est intervenue en conférence sur la question suivante :

« Qui suis-je pour changer le monde? »

 » La crise de confiance nous atteint, constate la philosophe et psychanalyste Cynthia Fleury, à l’occasion de la conférence d’ouverture de la 94ème rencontre des Semaines sociales de France. C’est un cercle vicieux : moins il y a de confiance, moins il y a une envie d’engagement, ce qui diminue encore la confiance. Ceux qui sont les moins atteints, s’obligent à l’engagement pour redonner un peu de résilience à ceux qui sont plus vulnérables afin qu’ils redécouvrent leur puissance d’agir. C’est dans cette solidarité que l’engagement va pouvoir se faire ».

 

Une conférence enregistrée dans le cadre de la 94ème rencontre des Semaines sociales de France « Une société à reconstruire, engageons-nous ! » de novembre 2020

La chronique environnement de France Inter revient

… le mouvement de l’école à l’extérieur. 

Une manière de dire que ce courant qui a pris de l’ampleur suite au confinement ne laisse pas indifférent. Un sujet que nous traiterons lors de notre temps fort sur les espaces scolaires.

"Au travers de sa webradio, l'Ifé propose une réflexion

… sur l’architecture scolaire. Une émission qui devrait tout patricluièrement nous rejoindre pour la préparation de nos temps forts sur les espaces scolaires.

Voici comment ils présentent cette émission :

« En 2017 au Québec, l’équipe se lance dans un projet un peu fou : construire des écoles primaires où il fait bon vivre et apprendre. Leur idée est simple : quand on est bien on est disposé à apprendre. Cet objectif de bien-être à l’école n’est pas toujours atteint dans les écoles françaises. D’après le rapport publié par le CNESCO en 2017 27 % des établissements publics n’offrent pas un environnement propice au travail.
Locaux vétustes, peu lumineux ou mal isolés, mobilier inadapté, sont autant d’obstacles au bien-être et aux apprentissages des élèves. Et au delà des besoins de rénovation, c’est aussi l’aménagement de la classe traditionnelle qui est de plus en plus remis en question et détourné par les enseignants. Alors comment construire et rénover les établissements scolaires pour qu’ils répondent aux défis de demain ? »

Les éditions se drap proposent des émissions en direct

… sur Youtube. Demain, mercredi 10 février à 14h, ils proposent une émission sur l’évaluation avec Sylvain Connac, Chercheur en pédagogie, François Müller, Consultant expert en éducation, et Audrey Seigneurin, professeur des écoles et blogueuse sur Audymaikresse.

 

"Cette tribune du Monde proposée par Marie Gausset

… de l’Ifé rappelle le besoin pour les enseignants de pouvoir prendre le temps du retour sur son action pédagogique et/ou éducative.

Un retour sur sa pratique qu’elle souhaite régulier pour développer une vraie posture professoinnelle. Il me semble que le travail que nous menons autour du suivi des initiatives est peut-être une possibilité parmi d’autres pour installer ces habitudes réflexives.

 

Cet article de Baptiste Jacomino et paru dans la revue

… skole nous propose une approche historique de la pédagogie coopérative tout à fait innatendu. Et pourtant il est très intéressant de lire comment Alain à travers ses écrits nous parle de pédagogie, de pédagogies coopératives et plus précisément de la pédagogie mutuelle inspirée du monitoring system britannique.

"En tant que parents, la situation actuelle d'incertitude

… liée à la crise sanitaire peut nous fragiliser. A certains d’entre nous, le temps parait ralenti ; pour d’autres, la sensation est celle d’un temps agité, bousculé et d’un monde rapetissé. La perte des repères et routines, celles des activités avec les enfants, des rencontres familiales, des projets, le manque de ressources… sont autant d’expériences difficiles à traverser. Nous avons besoin de retrouver un élan, récréer une vitalité dans nos relations. Qu’est-ce qui peut m’aider en tant que parent ? »

C’est ainsi que Yapaka présente le travail qu’ils mènent avec les familles en l’adpatant au contexte actuel. Une idée de recueil de parole qui semble fort intéressant et qui pourrait nous donner des idées.

Cette revue de recherches en éducation se propose

… de questionner la place du silence dans l’apprentissage et dans la classe.

Du silence de l’élève à celui de l’enseignant ou à sa place dans l’organisation scolaire, autant de situations analysées par les articles proposés par cette revue.

Des élèves du lycée Largenté à Bayonne prennent

…la parole avec un slogan très parlant. « Masqués mais pas muets ».

A l’heure actuelle, trois vidéos sont disponibles et dans la dernière ils abordent la question suivante :

« Ca veut dire quoi être belle? »

 

Affaire à suivre…

Un podcast de l'émission Sisimique dans lequel François

… Taddéi développe la thèse qui est la sienne dans l’ouvrage « Apprendre au XXIème siècle ».

Son approche n’est pas sans poser question et serait une belle occasion d’ouvrir un débat dans nos équipes.

Cet article de The conversation sur le distancier

…permet d’aborder des quetsions pédagogiques liées au distanciel. Un artuicle qui permet de se redire qu’enseigner à distance n’est pas enseigner en présentiel et que certans paramètres peuvent être pris en considération. Rien de totalement nouveau mais un article qui peut permettre d’ouvrir le débat en équipe au travers de cinq astuces simples à mettre en œuvre, qui nous ont permis, au moins en partie, d’améliorer notre quotidien d’enseignants confinés.

Une communauté des enseignants bricoleurs ouverte

..à toutes et tous ceux qui souhaitent trouver ou fabriquer du matériel pédagogique libre dans un FabLab ou un tiers lieux.

Voici comment ils présentent leur initiative qui n’ait pas sans nous faire penser au travail mené par l’Isfec de Bordeaux et sa class lab.:

« L’intention de cette communauté est de permettre à des enseignant·e·s  de comprendre ce que sont les licences ouvertes et les communs, d’identifier du matériel, de participer à la création de tutoriels et de se rendre dans un tiers-lieux ou un fablab proche de chez eux pour le fabriquer eux-mêmes ou à plusieurs lors de la semaine je fabrique mon matériel pédagogique à la fin du printemps 2021. Par cela nous participons à l’émergence et à l’amélioration de communs numériques dans l’éducation. En l’occurrence : des plans et des tutoriels pour fabriquer du matériel pédagogique accessible à tous, partout dans le monde. »

Dans ce second épisode, la parole est donnée à ...

… Corinne Pelluchon, philosophe, et auteure de « Réparons le monde » (Rivages, 2020). Elle s’est vu décerner cette année le Prix Günther Anders de la pensée critique pour l’ensemble de ses travaux, qui récompense des auteurs germanophones dont les oeuvres portent sur les conditions de vie dans notre monde contemporain.

Face à la crise actuelle, Corine Pelluchon prône une transition écologique qui s’impose de manière démocratique et non coercitive. Parmi ses prérogatives : réduction par chacun de sa consommation de produits animaliers, réorganisation de l’agriculture, mise en place d’une nouvelle fiscalité modifiant les critères des prélèvements obligatoires… Et, pour guider ces changements, quatre axes : protection des écosystèmes, santé, justice et rapport aux animaux sauvages et domestiques.

« Nous ne sommes pas que des libertés nous dit-elle, nous sommes des interdépendances« .

Voilà qui n’est pas sans nous rappeler l’entretien avec Cécile Renouard réalisé en juillet dernier.

La revue Trema (revue internationale en sciences de

.. l’éducation et didactique propose un numéro intitulé « L’éducation complexe un nouveau paradigme ».

Nous vous proposons notamment cet article qui permet de présenter les travaux d’Edgar Morin reliés à l’éducation et qui permet d’esquisser un nouveau paradigme qu’ils appellent « l’éducation complexe ». Voici comment ils présentent leur travail :

« Nous avons choisi de retracer le parcours qui a mené Morin à envisager une éducation à la pensée complexe permettant de replacer l’humain au cœur d’une Terre-Patrie pour une communauté de destin. »

Ce défi créé par Jacques Brodeur (enseignant québécois

… décédé il y a quelques semaines), propose aux élèves et à leurs familles de se passer d’écrans de loisirs durant 10 jours et de vivre à la place des activités proposées par les parents, l’école ou des associations partenaires.

Réalisé pour la première fois en France en 2008, ce défi a vite pris de l’ampleur. Depuis 2018, une association du Pays Basque invite les structures le souhaitant à vivre ce défi sur la même période. Cette même année, 5000 enfants de 34 structures (crèches, écoles, collèges, lycées) d’un peu partout en France avaient tenté l’aventure.

En 2019, ce sont 6000 jeunes de 52 structures. L’édition de 2021 se déroulera du 25 mai au 3 juin. Vous êtes partant ?

Réalisé dans le cadre du partenariat stratégique

.. Erasmus+ ANGE porté par la Direction diocésaine de Gironde avec les partenaires du projet européen Erasmus+, Belgique, Bulgarie, Espagne, Roumanie, Finlande, Québec et France, ce projet propose le MOOC ANGE. A la disposition des internautes à titre gratuit, dans une démarche d’auto-formation vous pourrez décourvir les ressources et réflexions mis à votre disposition. Celles-ci étant axées  autour de deux intuitions de départ de l’équipe d’organisation :

  • Le déploiement de projets pédagogiques et/ou managériaux innovants qui s’appuient sur le numérique, a des effets sur la gouvernance des établissements, en la rendant plus participative
  • Le fait de mener ces projets innovants selon une démarche d’accompagnement spécifique (Classlab Ange)
Ce texte d'Evelyne Charmeux se propose de questionner
l’enseignement de la grammaire. Non pas pour le remettre en cause mais pour en questionner la méthode. Voici comment elle introduit son article.
« Où est l’aide pour mieux utiliser la langue ? Et d’où sortent ces règles que le manuel présente ?
On doit les appliquer, donc, elles sont prescriptives. Mais alors, qui les a prescrites ? Quel Dieu de la langue les a dictées du haut d’un mont ?
En fait, aucune d’elles n’a la moindre légitimité : fausses ou incomplètes pour la plupart, elles sont de pure invention, issues d’une paresseuse routine.
Quant aux noms à donner, mal conçus, incompréhensibles, ils empêchent les enfants de construire les notions qui permettent de comprendre comment fonctionne une langue.
Or, pour maitriser une machine, les noms des pièces ne suffisent guère : c’est son fonctionnement qu’il faut connaitre…
Pour maitriser la langue, notre machine à communiquer, les enfants ont donc besoin, non pas d’une grammaire qui enseigne les noms des pièces, mais d’un système d’étude qui permette de comprendre comment elle fonctionne. On passe du Comment ça s’appelle ? à Comment ça marche ? C’est beaucoup plus compliqué ? Et alors ? « 
Ce livre se propose de regarder la place donnée à la
…parole de l’élève dans les institutions scolaires de l’époque moderne. Ce travail pourrait bien venir nourri celui que nous menons dans différents labos sur la parole de l’élève.
Ainsi, présentent-ils leur ouvrages.

« Policées ou révoltées, dissimulées ou mises en scène, déclamantes ou chantantes, les voix des enfants résonnent constamment dans l’espace sonore des institutions scolaires de l’époque moderne. Cet ouvrage fait le pari que ces voix disparues, dissimulées dans les sources écrites, permettent de faire bouger les lignes de l’histoire de l’éducation telle qu’elle a été écrite jusqu’à présent, d’éclairer différemment des aspects qui semblaient bien connus et de faire émerger de nouvelles questions. »

Nous l'avons beaucoup dit avec la cour de récréation

… propose d’étudier les activités montessoriennes qui petit à petit prennent la place des traditionnels « ateliers » en classe maternelle.

« Pour certains enseignants, elles permettraient une meilleure prise en compte de la diversité des élèves. Nous avons comparé ces deux types de dispositifs en observant spécifiquement l’activité et les apprentissages des élèves plus faibles, le plus souvent issus des milieux populaires. Malgré leurs différences, il n’est pas rare que ces dispositifs présupposent tous deux une grande autonomie des élèves, alors même que l’écart est grand entre cette autonomie postulée et l’« autonomie » réelle, en particulier pour les plus faibles. Nous cherchons à comprendre en quoi et pourquoi les étayages enseignants manquent pour ces élèves, tout en étant également attentif à certaines variations qui pourraient s’avérer plus favorables aux moins bien dotés scolairement par leur milieu d’origine. »

Cette expédition scientifique qui vient de partir de
…Lorient propose aux enseignants de suivre leur travail au large pour nourrir leur travail de classe. Avec des ressources disponibles du cycle 2 à la terminale, voilà une mine pour travailler en sciences mais également pour nourrir les réflexions autour de la protection de la planète.
Cet article de la revue française de pédagogie se ...

… propose d’étudier les activités montessoriennes qui petit à petit prennent la place des traditionnels « ateliers » en classe maternelle.

« Pour certains enseignants, elles permettraient une meilleure prise en compte de la diversité des élèves. Nous avons comparé ces deux types de dispositifs en observant spécifiquement l’activité et les apprentissages des élèves plus faibles, le plus souvent issus des milieux populaires. Malgré leurs différences, il n’est pas rare que ces dispositifs présupposent tous deux une grande autonomie des élèves, alors même que l’écart est grand entre cette autonomie postulée et l’« autonomie » réelle, en particulier pour les plus faibles. Nous cherchons à comprendre en quoi et pourquoi les étayages enseignants manquent pour ces élèves, tout en étant également attentif à certaines variations qui pourraient s’avérer plus favorables aux moins bien dotés scolairement par leur milieu d’origine. »

Si vous n'avez pu suivre la journée d'étude de l'Ifé, cette...

… série de podcasts vous permettra de découvrir les résulats de études menées par l’Ifé sur cette période si particulière. 

Cette étude nous est précieuse pour relire nos carnets et l’étude que nous sommes en train d’en faire.

Cet entretien du site Yapaka avec Muriel Meynckens-

… -Fourez pédopsychiatre tente de donner quelques repères concernant la cohésion d’équipe en période de crise.

« Le cadre de travail des équipes a été bouleversé, a vascillé durant la crise, et cela à tous les échelons (travailleurs, directions, services publics…). Or, ce chaos ambiant a fragilisé tout un chacun dans sa position tant privée que professionnelle… »

La Depp nous propose les résultats de cette étude

… statistique concernant les nouveaux admis aux concours d’enseignants premier et second degré.

« Dans l’ensemble, les femmes sont largement majoritaires parmi les candidats admis aux concours enseignants, surtout pour le premier degré et dans l’enseignement privé.
Les lauréats sont en moyenne plus jeunes dans le public que dans le privé, de deux à quatre ans selon le niveau d’enseignement.
Malgré un élargissement et une diversification des viviers de recrutement, les étudiants issus des Instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation (Inspé) constituent le principal vivier des concours externes. Leur taux de réussite est supérieur à la moyenne pour chaque type de concours, une réussite différenciée selon les académies et les disciplines. »

Une recherche menée par Carlo Barone, professeur à ...

… Sciences Po et chercheur à l’Observatoire Sociologique di Changement. Il s’est intéressé à la quetsion de la lecture partagée et a mené pour cela une démarche expérimentale impliquant des enfants de maternelle et leurs parents afin d’agir directement sur les disparités, au bénéfice des enfants qui en ont le plus besoin.

Le sujet est bien évidemment nécessaire et peut à lui seul justifier la mise en avant de ce travail, d’autant plus qu’il fait écho avec le travail mené par le laboratoire de Bourgogne Franche-Comté. Mais en plus de cela, il paraît tout à fait intéressant de se pencher sur la démarche utilisée par ce chercheur. A lire…

Le département éducation du SGEC vient de produire

… un document tout à fait intéressant sur la gestion des réunions, formations ou temps de classe en visio. 

Comment garder la proximité à distance?

Un document clair et pertinent pour les temps qui courent..

Un an après la mort de Michel Serres, Le Cherche Midi ...

… et l’Insep publient sous forme d’un petit ouvrage une sélection d’un long entretien réalisé pour l’Insep en 2009 entre Michel Serres et François L’Yvonnet.

Pour faire écho à cet ouvrage, nous vous proposons cette semaine un entretien de Michel Serres et l’Insep dans lequel il revient sur la place du corps, et le sport comme processus d’humanisation.

L’UCLouvain et l’Université Laval collaborent activement

… depuis plusieurs années dans le domaine de la pédagogie universitaire. Ce document  est une synthèse d’une de ces rencontres inter-universitaire qui proposait à une trentaine d’enseignants de travailler coollectivement autour de la quetsion des « espaces physiques d’apprentissage ou comment mettre en relation espaces et méthodes pédagogiques pour optimiser l’apprentissage ? »

Canopé propose une conférence avec Vincent Faillet...

… sur la forme scolaire. Deux temps d’une heure trente chacun en ligne pour interroger la forme dans lesquels il prendra appui sur son livre même du nom pour donner des pistes de réflexion sur une nouvelle manière d’envisager la forme scolaire.
Repenser la pédagogie tout en repensant l’espace, une double entrée que Vincent Faillet explore depuis plusieurs années, notamment avec la classe mutuelle, et qu’il nous partagera dans ce temps à distance.

Une autre manière pour notre réseau d’interroger l’aménagement de l’espace scolaire : Recherche sur laquelle vous êtes plusieurs à travailler.

Des bacheliers professionnels en CPGE, une enquête

…à lire dans les cahiers du CERFEE.

Voici le résulmé de ce travail proposé par ses auteurs.

« Au vu de la finalité de leur diplôme, les bacheliers professionnels peuvent paraître, aux yeux de tout à chacun, ne pas être à leur place en classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE). Stigmatisés par un parcours dans le secondaire professionnel, ils semblent fragilisés au vu de leur profil social et surtout scolaire, en raison de son décalage avec les contenus de l’enseignement supérieur long. Pourtant, quelques-uns s’aventurent vers cette formation d’élites. Entretiens semi-directifs à l’appui, l’enjeu est de présenter les points de vue de ces jeunes considérés comme des acteurs en quête de sens dans leurs études, cherchant à mettre en cohérence leurs parcours, leurs expériences et leurs attentes. Conscients des obstacles à franchir mais sans se percevoir comme vulnérables, ces bacheliers acceptent les risques d’une telle orientation atypique : la CPGE représente l’espoir d’échapper au destin associé à la filière professionnelle qu’ils disent pourtant avoir appréciée. »

Une enquête à lire en pensant à la dymanique d’Excellence Pro ou aux états généraux du pro que le laboratoire de Bourgogne Franche-Comté a pu accompagner.

Que sait-on aujourd’hui de la formation continue et

… du développement professionnel des personnels d’éducation ? Que nous apprennent les résultats de la recherche et les expériences à l’international sur les politiques de formation continue ?  

Du 16 au 20 novembre 2020, le Cnesco, en partenariat avec France Éducation international, organise une conférence de comparaisons internationales sur la formation continue et le développement professionnel des personnels d’éducation, co-présidée par Régis Malet (IUF, Université de Bordeaux, France) et Olivier Maulini (Université de Genève, Suisse).

Citéphilo réalise durant tout le mois de novembre des ...

… enregistrements vidéos et audios qui sont  insérés au fur et à mesure dans la rubrique « Tout n’est pas perdu ». Nous vous proposons ici le lien vers la leçon inaugurale donnée par Pierre Delion qui revient sur la notion de transmision. Un entretien éclairant pour porter un autre regard sur l’acte de transmettre.

D’autres conférences sont à venir et notamment celle d’Erik Prairat sur « Eduquer avec tact ».

L'an dernier Bernard Lahire sortait un ouvrage

… reprenant l’enquête qu’il a dirigé durant  quatre années, auprès d’une trentaine d’enfants de 5 à 6 ans. Ce livre sortit l’an passé s’intitule « Enfances de classe. De l’inégalité parmi les enfants », où le sociologue met en lumière l’influence des déterminations sociales, familiales, linguistiques et culturelles sur le comportement scolaire.

Découvrez ce livre et cet auteur à travers cette émission de France Culture.

Cette exposition du MUNAE couvre la période du milieu

 du XIXème siècle à nos jours. Elle évoque les éléments qui ont influencé la modification des conceptions et pratiques éducatives, et du rôle des acteurs de l’éducation, avec une focalisation sur la façon dont on peut considérer le « métier » d’enseignant, et celui d’élève, à différentes époques et à partir de différentes questions et thématiques.

Par exemple, comment définir un « bon prof » à l’époque de Jules Ferry, dans les années 1970 et de nos jours ? Quels sont les rôles des élèves à l’école (émergence de la thématique des droits des enfants) ? Quel sens les jeunes donnent-ils à leur présence dans le système éducatif (leurs centres d’intérêt, fréquemment axés sur la socialisation juvénile, peuvent parfois être en décalage avec les attentes de l’institution) ? Comment intégrer les enfants handicapés (évolutions depuis la loi 1909 pour « les enfants arriérés ») ? Quelles représentations des élèves et des enseignants dans les fictions, la littérature, à différentes époques ?

Au vu de la situation sanitaire l’ensemble de l’exposition est disponible en visite virtuelle.

Suite à son étude sur le premier confinement et l'école

… à la maison, l’ifé propose une journée d’étude le mardui 17 novembre. Organisée à distance, celle-ci se proposera de rendre compte de son enquête sur les effets du confinement sur les activités et les métiers des professionnels de l’éducation en se demandant si nous ne sommes pas en train d’observer une mutation de la forme scolaire.

Une journée à laquelle nous pourrions nous retrouver à distance et qui pourrait nous aider à regarder autrement nos carnets de bord et leur suite.

Le laboratoire de Bourgogne Franche-Comté, nous

… propose cette exposition et notamment les podcasts qui seront diffusés par l’équipe à l’origine de ce travail. Intitulée

« TRAVAUX d’ÉCOLE  Architecture, Design, quand l’expérimentation et la participation transforment l’école » cette exposition présente des démarches locales et internationales dans le milieu scolaire, associant les usagers aux projets de rénovation de leurs écoles. Maquettes, dessins, prototypes, fragments de réalisations, témoignages et autres ingrédients de leurs projets vous sont révélés.

Les podcasts seront diffusés les 18, 19, 25 et 26 novembre. 

A suivre… et notamment pour tous nos groupes qui s’intéressent de prêt à l’aménagement de l’espace scolaire.

En ces temps d'hommage à Samuel Paty, François Héran

… propose un article très éclairant sur la manière d’aborder la question de la liberté d’expression.

Il s’agirait selon lui de revenir sur l’histoire de cette liberté – histoire moins républicaine qu’on ne croit et plus respectueuse des croyances. Au lieu d’en faire un absolu, il est temps d’observer que ses conditions d’exercice se déploient dans un temps et un espace déterminés.

A lire et à discuter…

Cet article de Sylvain Wagnon, professeur en sciences

… de l’éducation à Montpelliers, nous propose de questionner l’espace scolaire dans les apprentissages et notamment le lien que l’école peut créer avec la nature chez les élèves. La nature comme lieu d’apprentissage ou comme support d’apprentissage.

Une lecture à mettre en lien avec le travail mené par le laboratoire de Bourgogne Franche-Comté sur les récréations ou avec le suivi de l’initiative du collège d’Hendaye.

A discuter…

#Generation2020, c’est une grande enquête sur

les usages et les pratiques numériques des enfants et adolescents en FWB – Fédération Wallonie-Bruxelles, menée conjointement par le CSEM et Média Animation dans le cadre du projet européen B-BICO3. Vous retrouverez sur ce site web toutes les informations relatives à l’enquête : événement de diffusion des résultats, conférence de presse, livret de résultats, méthodologie, …

Cette exposition est une expérience corporelle et ...

… sensorielle où les savoirs passent autant par la main que l’esprit. C’est une agora, une aire de jeux, un lieu ouvert, transgénérationnel où l’exclusion liée aux âges, aux sexes, aux origines n’existe pas. Vous évoluerez de place en place et sur chacune d’entre elles, vous serez amenés à réfléchir, naviguer, fabriquer, jouer, parler, rêver, vous insurger, philosopher… Vous y découvrirez des créateurs tel que Céleste Boursier-Mougenot, Filipe Vilas-Boas, Victor Bois, BonneFrite, Valérie Mréjen, Mohamed El Khatib, Stéphanie Marin ainsi que 13 créateurs multimédias sélectionnés par la Souris Grise.

Ainsi est décrite cette exposition proposée par la MAIF social club depuis le 25 septembre et jusqu’au 13 février 2021. Une idée de sortie entre pilotes pour nos journées de janvier?

Les auteurs de cet article nous proposent une grille de

… de lecture des 4 grandes postures que l’on retrouve habituellement chez les décideurs en situation d’incertitude et changement.

Ces propos peuvent nous permettre de compléter le travail que nous avons initié en juin avec le web doc « Piloter dans l’incertitude et l’Espérance ».

Olivier Marty, philosophe de l'éducation nous propose

… de regarder le mouvement actuel autour de la place donnée à l’expérience dans l’éducation au regard de ce Rousseau a pu développer.

« L’expérience est ce qui me transforme alors que je transforme le monde. Elle est un vécu, qui se traduit en activités, mais aussi en communication : ma transformation n’est complète que si je peux l’exprimer à autrui, en trouvant les mots justes. » nous précise l’auteur.

Cette synthèse des caractéristiques et des tendances du

…  système éducatif français présente les principaux chiffres clés pour l’année scolaire en cours : population scolaire, effectifs d’enseignants, coût de l’éducation, part des secteurs public et privé, diplômes délivrés, insertion professionnelle des jeunes.

André Tricot, professeur d’université en psychologie à

… l’Université Montpellier 3 tente de questionner les (nouvelles) complémentarités entre présence et distance suite à l’épisode du confinement du printemps 2020.

3 questions ont été posées à l’intervenant pour imaginer des démarches de travail efficaces et articuler les contenus proposés au sein de la classe et à l’extérieur de celle-ci.

Evelyne Charmeux dans cet article du mois de juin

… revient sur le disocurs qui revenait de manière récurrente en cette fin d’année scolaire. Voici comment elle commence son écrit :

Cette étonnante rentrée, quinze jours avant la fin de l’année scolaire, qui s’effectue dans le flou le plus complet, s’accompagne d’un discours grave où reviennent souvent les expressions  » rattraper les retards » et protéger la « continuité pédagogique ». Choisies pour impressionner les acteurs de l’école, et les empêcher de réfléchir, ces formules, conformes à la politique d’ensemble qui distille la peur pour être tranquille — nécessaire quand on ne sait pas comment gérer une situation — sont mensongères et dangereuses. 

L’institut français de l’Éducation (ENS de Lyon) a lancé

une enquête à destination des enseignants et professionnels de l’éducation, de la maternelle au supérieur lors de la récente période de confinement qui a amené l’ensemble des acteurs de l’enseignement à une reconfiguration rapide et a priori très significative de leur activité professionnelle.

Cette enquête qui s’inscrit dans le cadre de recherches articulant approches qualitative et quantitative avait pour objectif de comprendre les effets de court terme mais également de moyen-long terme de l’enseignement à distance mis en œuvre en contexte de confinement sur les activités de l’enseignement et de l’appui aux enseignants.

Un texte très agréable à lire qui propose de regarder de plus près le type d’évaluation plutôt que le type de contrôle possible pour lutter contre la tricherie.

Cet article de Didier Jourdan permet de prendre un peu

… de distance et de hauteur vis à vis de la situation sanitaire et du protocole en place au sein de nos établissements scolaires. En effet, la situation est totalement différente de celle que nous connaissions au début de l’épidémie en France, et qui a conduit à la fermeture des écoles. Il se propose pour cela d’utiliser deux sources de données : le patient et minutieux travail épidémiologique de terrain et l’expérience concrète des autres pays.

Alain Bouvier, ancien recteur qui a déjà beaucoup...

… travaillé avec notre réseau se propose depuis quelques temps déjà de nous partager son regard sur l’actualité du monde scolaire. Voici ce qu’il dit en préambule de cette 8ème chronique :

Ce huitième billet veut profiter du calme relatif apporté par les deux mois de vacances scolaires pour tenter de

prendre du recul, tirer quelques leçons de ce qui s’est passé pendant cette demi-année, ce n’est pas rien, et réfléchir à ce qui nous attend à la prochaine rentrée scolaire. Parce qu’il y a beaucoup à dire, cette chronique est un peu longue.

Ce livre de Ghislain Leroy sur l'école maternelle revient

… sur ’histoire de l’école maternelle et montre que les pratiques éducatives évoluent avec les conceptions que l’on se fait de l’enfant, des préoccupations physiologiques du XIXe siècle à la pédagogie de « projet », en passant par la psychologie des années 1970.

A la lumière de ce regard historique, il offre ensuite une analyse de l’école maternelle d’aujourd’hui. Ou comment la représenation que nous avons de l’enfant vient influer les formes pédagogiques d’aujourd’hui.

Ce livre propose donc un regard historique qui permet d’éclairer l’analyse de la maternellle d’aujourd’hui.

Claude Lelièvre nous propose un retour historique

… sur la triche aux examens en se demandant comment assurer aux étudiants une évaluation équitable et fiable, garantissant la valeur de leur diplôme sur le marché de l’emploi.  Dans les conditions actuelles d’enseignement à distance, l’enjeu se manifeste avec une acuité accrue dans les établissements du supérieur, remettant sous les feux des projecteurs le problème de la tricherie.

Un texte très agréable à lire qui propose de regarder de plus près le type d’évaluation plutôt que le type de contrôle possible pour lutter contre la tricherie.

Ce dossier spécial du journal La Croix vous permet de

… retrouver un grand nombre d’articles sur le dé confinement et notamment sur le retrou en classe.

Dès les années 20, dans le contexte de l'après-guerre,

… Célestin Freinet a l’ambition de réinventer l’école. Cette émission de France Culture nous permet de revenir sur le contexte et l’histoire de Célestin Freinet. Emission qui vient compléter les premiers podcasts du conservatoire du laboratoire.

L'initiative du Pédago'Troc de Lyon nous a donné

… l’occasion de réinterroger nos « principes » d’animation insititutionelle. En effet, ce groupe d’enseignant, chefs d’établissement et chargé de mission de la ddec de Lyon ont su remodeler leur évènement au vu du contexte de confinement en le proposant totalement à distance. Une expérience qui pose des questions tout à fait pertinentes pour nous aider à revisiter nos habitudes.

La DEPP nous livre une étude sur le dispositif de

… dédoublement des classes de CP. Ressenti des enseignanats, pratiques pédagogiques, climat et fonctionnement de classe… autant d’axes abordés par cette étude.

Afin de documenter les mécanismes liant la réduction d’effectifs
à la performance des élèves, une étude longitudinale et multidimensionnelle est menée par la DEPP dans le cadre de l’évaluation d’impact du dédoublement des classes de CP en éducation prioritaire. Le dispositif d’enquête et d’observation, conçu avec l’appui de chercheurs en économie et sciences
de l’éducation, apprécie l’évolution des compétences des élèves de l’entrée en CP à la fi n de CE2, décrit les modalités de déploiement de la mesure et documente l’évolution des pratiques pédagogiques, du fonctionnement de la classe et du ressenti des enseignants au cours de trois années scolaires consécutives (2017-2018, 2018-2019 et 2019-2020).

Ce texte de Britt-Marie Barth revient sur le travail de ...

… Jérôme Bruner concernant la transmission du savoir. Pédagogue bien connue des enseignants, Britt-Mari Barth a beaucoup écrit sur les savoirs et dans cet article, elle nous permet de mettre le focus sur la question de la transmission au regard de l’oeuvre du psychologue Jérôme Bruner. Un document très utile pour travailler, échanger, débattre sur la transmission.

La revue Recherche et formation nous propose un ...

… un numéro spécial dédié aux nouveaux enseignants. De plus en plus d’enseignants en formation initiale ont déjà exercé une autre profesion avant de devenir enseignant. Ce numéro thématique vise ainsi à contribuer à la compréhension de la reconversion au métier d’enseignant, de la place et du rôle qu’occupent ces enseignants reconvertis dans le système éducatif et de la dimension institutionnelle liée à l’évolution de la composition sociale du corps enseignant et celle de la formation des enseignants.

Dans cette courte intervention, Cynthia Fleury propose

… un exposé très clair et très éclairant de son point de vue sur la transmission. Elle y aborde notamment la question du « fait inconfortable » appelé autrement « désapprentissage » comme étape essentielle de toute transmission. Une étape qui permet la « séparation pour produire de la parenté ». Cette intervention aux controverses de Descartes est également l’occasion pour elle de situer la transmission dans une logique temporelle et place les enseignants comme « des passe-murailles du temps ». Des liens directs vers le passé pour comprendre le présent et envisager l’avenir. Très éclairant!

L'auteur de "Tout s'accélère" nous livre un tout nouveau

… documentaire filmé au sein de sa classe de CM. Toujours aussi ambitieux pour ses élèves, Gilles Vernet avec le soutiende l’Opéra de Paris a proposé à ses élèves d’écrire un opéra. Deux années de travail pour un résultat splendide. Le film est passée sur la chaine LCP ce week-end mais vous pouvez d’ores et déjà voir la bande annonce au cpeur de cet entretien.

Les tracts Gallimard se sont réinventés pendant le ...

… confinement. Chaque jour, durant cette période de crise, « Tracts » a publié, sous forme numérique, des textes brefs et inédits d’auteurs déjà publiés dans la collection ou se sentant proches de celle-ci. Ces textes sont proposés gratuitement en téléchargement aux lecteurs ; il est prévu maointenant que le confinement est terminé, de les réunir et les publier sous forme imprimée, dans un recueil spécial de « Tracts ». Ce recueil est attendu pour la mi-juin. En attendant, ils sont toujours consultables… mais plus pour longtemps!

Cette initiative proposée par une enseignante spécialisée

… de Bayonne permet à tous les élèves de l’établissement St Bernard de mettre en ligne des textes de leur création. Que ce soit en réponse à un des multiples défis proposés ou tout simplement sous la forme d’un texte libre, les élèves peuvent déposer leurs textes sur le padlet créé pour l’occasion. Une bien belle occasion pour les enseignants de rebondir sur de « écrits pour de vrai » une fois que les élèves seront de retour en classe.

Entretien avec Delphine Pennewaert, psychologue

… dans lequel elle revient sur le port du masque dans la relation d’aide.

Devoir travailler masqués sera une contrainte pour les professionnels de la relation d’aide. En effet, le masque incarne une forme de séparation qui peut être une entrave dans l’établissement de la relation.

Cependant, le masque peut aussi être conçu comme un support à la relation notamment dans sa dimension ludique (jouer avec le masque), d’appartenance commune (tout le monde est concerné) et dans le fait qu’il symbolise une position active et donc une reprise de contrôle sur la situation.

Préparer l'après, le monde de demain...

… autant de formules qui tournent en boucle aujourd’hui. A crise exceptionnelle, changement exceptionnel. 

Si c’est de notre ancienne « normalité » que la catastrophe a émergé, il n’est pas concevable d’y revenir.

Mais qu’en est-il vraiment de notre capacité à changer durablement, individuellement et collectivement, nos comportements et nos modes de vie ?

Autant de questions que se propose d’analyser les auteurs de cet article du site The Conversation.

En cette période de période où il est question

… de faire classe à l’extérieur, nous ne pouvons nous empêcher de penser au mouvement des écoles de plein air des années 30. L’école de Surenes en est un bel exemple que l’on peut toujours visiter. A cette époque ce sont les conditions sanitaires déplorables dans les grandes villes et le fort développement de la tuberculose qui ont poussé pédagogiques et architectes à travailler ensemble… à  méditer.

Dans cet article du journal "La Croix", deux

… spécialistes prennent la parole sur la préparation au monde de demain.

Jonathan Dawson, professeur d’économie au Schumacher college nous appelle à s’inspirer du scoutisme et Jean Jouzel, climatologue le rejoint en appellant de ses voeux à impliquer les élèves.

Cet article de Laurent Bibard, titulaire de la

…  chaire Edgar Morin de la complexité, nous aide à penser l’après à partir des écrits de Camus et notamment au travers de cet extrait situé au début de l’ouvrage :

 » Personne n’avait encore accepté réellement la maladie. La plupart étaient surtout sensibles à ce qui dérangeait leurs habitudes ou atteignait leurs intérêts. […] Leur première réaction, par exemple, fut d’incriminer l’administration.« 

Entre le déni et l’accusation se trouvent les premières réactions qui peuvent se montrer bien mortifères. Il nous appelle ainsi à adopter une « posture faite d’humilité, d’écoute et d’essais » pour penser notre futur, pour penser l’après…

Ce dossier de réflexion écrit par Sydel Formation

… propose de manière très claire et très pertinente comment penser la crise et les temps qui viendront. En trois attitudes, trois postures, Tenir, Reprendre et Rebondir, il permet de vivre le moment de la crise tout en pensant au coup d’après. Celui qui nous permettra de rebondir à partir de ce qui se sera vécu. Un texte pronant la résilience organisationnelle.

Entretien du CNRS avec Edgar Morin qui nous

…  aide à prendre du recul sur cette crise que nous traversons. Il nous rappelle entre autre que les sciences tout comme la démocratie reposent sur les débats d’idées et non la certitude. Et nous appelle non pas à vivre dans l’angoisse permanente d’une crise mais à s’attendre que surgissent des évènements plus moins catastrophiques. 

« Nous essayons de nous entourer d’un maximum de certitudes, mais vivre, c’est naviguer dans une mer d’incertitudes, à travers des îlots et des archipels de certitudes sur lesquels on se ravitaille…« 

Article de Ousama Bouiss qui selon les théories

… d’Edgar Morin ou de la sociologie des organisations nous aide à définir les composantes d’une crise tout en nous aidant à mieux comprendre comment une crise peut déboucher sur une transformation.

Entretien avec Daniel Coum, psychologue clinicien

…  L’éducation est normalement assurée par toute une série d’adultes qui gravitent autour de l’enfant : enseignants, voisins, amis de la famille, animateurs sportifs… C’est grâce à cette multitude de personnes de référence auxquelles l’enfant s’attache qu’il se rend compte que ses parents ne sont pas tout-puissants, qu’ils sont limités. Découverte indispensable pour que l’enfant puisse grandir.

Or, avec le confinement, les parents se retrouvent à devoir assumer tous les rôles puisque les autres adultes ne sont plus disponibles.

Entretien avec la psychologue Lyliane Nemet-Pier

… Endormissement tardif, grasses matinées, réveils nocturnes, cauchemars… Comment faire avec les enfants qui ne veulent plus – ou ne peuvent plus – dormir ? Louise Tourret aborde avec la psychologue Lyliane Nemet-Pier la question du sommeil des enfants dont le rythme est bouleversé par le confinement, le manque de repères et, parfois aussi, des angoisses liées à l’épidémie.

Entretien avec Pierre Delion (pédopsychiatre) dans le

…  contexte du Covid 19. Face à cette crise, les enfants ont beaucoup de questions, ils sentent l’inquiétude de leurs parents et les sollicitent pour être rassurés. Or, la situation est telle que les parents sont eux-mêmes perdus, n’ont pas réponse à tout et ils doivent pouvoir communiquer cela à leurs enfants. Répondre aux questions dont ils ont les réponses mais aussi pouvoir dire qu’ils ignorent certaines choses, qu’ils sont eux-mêmes un peu inquiets. Cela risque effectivement d’être un peu angoissant pour certains enfants mais c’est aussi une opportunité pour eux de découvrir que leurs parents ne sont pas tout-puissants et surtout de penser par eux-mêmes, d’imaginer des manières de faire face.

Découvrez cette nouvelle émission de France Culture

… Le principe : une lecture d’un extrait d’un grand roman, d’un poème, d’une pièce de théâtre lu par une comédienne ou un comédien, accompagnée d’une introduction et d’une analyse de l’œuvre.

Ecoutez Révisez  ! a vocation à accompagner pendant cinq semaines les élèves de première dans leurs révisions à distance, tout en invitant les auditeurs de France Culture à découvrir ou à redécouvrir des œuvres majeures.

Si on ne profite de cette situation incroyable pour

…  changer, c’est gâcher une crise, c’est un crime. C’est ainsi que Bruno Latour nous interpelle en pleine crise sanitaire alors même que notre ministre nous parle de retour à la normale. C’est dans cet esprit de changement que nous avons lancé les carnets de bord et c’est dans cet esprit que nous partirons des paroles des acteurs pour mieux comprendre ce que nous vivons et mieux penser les changements à venir.

Les philosophes Cynthia Fleury et Ollivier Pourriol

… nous proposent deux visions très différentes de la situation. Quand Cynthia Fleury prône la continuité pédagogique, Ollivier Pourriol appelle à la discontinuité en faisnat notamment la nuance entre le temps disciplinaire et initiatique. Très intéressant.

L'équipe du Pédago'Troc de Lyon propose une version

…  inédite de son fameux marché de la pédagogie. A l’heure du confinement où de nombreux organisateurs reportent leurs évènements, l’équipe du Pédago’Troc a décidé de maintenir et de profiter de la situation pour proposer des séances à distance permettant de partager et de s’insiprer des pratiques des collègues. Une vraie mine pour cette période de « classe à la maison » 

L'école face à la précarité familiale. Alors que l’institution

… scolaire promeut la coopération avec les parents comme un facteur clé de la réussite, force est de constater que certains sont jugés trop « éloignés » de l’école ou en décalage avec le rôle attendu. Le plus souvent membres des catégories sociales défavorisées, ces parents, conscients de l’enjeu scolaire, ne maîtrisent pas les règles du jeu qui s’imposent à eux. Ni présents ni représentés, ils restent invisibles et inau-dibles. Après deux années d’enquête dans un quartier prioritaire à la rencontre de parents, d’élèves et d’enseignants, cet ouvrage montre les effets inégalitaires et le sentiment d’injustice qu’une telle politique de coopération peut provoquer dans les fractions précaires et immigrées des familles populaires. Il donne la parole à ceux que l’institution n’a pas l’habitude de voir ni d’entendre. Quelles sont les formes d’implication de ces parents, les raisons et conséquences de leur invisibilité ? Par quels mécanismes une politique animée des meilleures intentions se retourne-t-elle contre ceux-là mêmes qu’elle voudrait aider ?

Pierre Delion, pédopsychiatre et psychanalyste

…  nous propose un texte de réflexion sur la place des professionnels dans le contexte du Covid 19. Il rend hommage au travail quotidien et patient mené par les professionnels, travail particulièrement éprouvant en ce contexte de crise sanitaireIl y parle bien évidemment des soignants mais aborde aussi la question de l’école et des enseignants.

Ce phénomène émergent de l'instruction en

… famille fait bien sûr écho à notre réalité en temps de confinement. Dans ce nouveau numéro de la Revue française de Pédagogie, les auteurs se proposent de regarder de près cette nouvelle tendance.

Au travers de 4 axes de réflexion, Erick Prairat ...

…  se propose de nous aider à repenser l’ordre scolaire. Ainsi, il aborde dans ce texte la question de la désacralisation de l’ordre scolaire, du sens à l’école, de la juste place du droit, et la place donnée à la civilité.

Cet article de Céline Darnon, professeur en

… psychologie sociale, revient sur les quetsions des inégalités scolaires et de l’accroissement de celles-ci en ce temps de confinement. 

Résultats de l'enquête Talis 2018 sur les

…  environnements de travail favorisant la satisfaction professionnelle des enseignants. Cette enquête témoigne notamment d’une satisfaction professionnelle contrastée pour les enseignants du collège en France.

Pour faire suite à la veille de la semaine passée...

… nous vous proposons cette page du site de Philippe Meirieu qui reprend la question des devoirs à la maison. A méditer en cette période d’école à la maison.

Si l'heure est à la continuité pédagogique, il

…  semble important d’anticiper les effets psychologiques négatifs liés au confinement. Cet article du site « The conversation » permet de mieux les appréhender. ce qui pose la question du retour en classe et de l’accueil de tous nos élèves et collègues suite à cette période de confinement.

La France est confinée mais grâce à l'éducation,

… la culture la France continue de vivre. Ainsi commence cette émission dans laquelle vous retrouverez Jean-Michel Blanquer, Agnès Van Zanten, Cynthia Fleury… pour débattre ensemble autour de cette situation où le confinement pousse à la création de liens… et la culture ou l’éducation n’y sont pas pour rien. Une émission à podcaster.

Philippe Meirieu, dans cet article du site "The ...

… convesation » revient sur les leçons à tirer de cette sitation très exceptionelle que nous vivons. Et comment le fait de proposer une continuité pédagogique via une connexion internet repose quelques questions fondamentales de l’école : place de l’enseignant, place des parents, explicitations des attendus, rôle et importance du groupe classe et des pairs, place de l’écrit… Autant de questions passionantes qu’il est vraiment intéressant de reprendre en équipe.

Cet article de Séverine Kakpo et Patrick Rayou...

… s’intéresse au travail hors la classe des élèves et présente les résultats de recherches conduites en classe, à la maison et dans un dispositif d’aide aux devoirs. Développant une approche sociologique soucieuse de s’articuler aux enjeux didactiques des apprentissages, il se propose d’analyser la circulation et la transformation des savoirs entre l’école et son « extérieur » et de mettre en évidence les processus de construction des inégalités d’apprentissage qui sont à l’œuvre dans l’externalisation du travail des élèves.

A lire en écho à la situation actuelle où tous nos élèves sont à la maison sans pour autant être déconnectés de la classe. Très instructif.

La note d'information de la DEP du mois de ...

… mars nous permet d’avoir une idée très précise de l’évolution des effectifs premier et second degré . On se rendra notamment compte que les effectifs du premier degré sont appelés à chuter juqu’en 2024 quand ceux du second degré augmenteront jusqu’en 2023 mais de moins en moins rapidement pour commencer à baisser en 2024.

En ces temps où l'on parle que de continuité

… pédagogique et que chacun cherche à proposer au pied levé un sustème de lien et de continuité malgré la fermeture des établissements scolaires, il est bon nous semble-t-il de regarder ce que disent les recherches sur les devoirs à la maison et notamment leurs effets sur les inégalités scolaires.

Cet article d'Ana Aznar pour le site ...

… « The conversation » revient sur cette expression qui qualifie ces parents anxieux réputés pour leur exigence qui surinvestissent leur rôle de parents en laissant que peu de places à l’autonomie et la tranquilité de leurs enfants.

scanR est un moteur de recherche qui permet

 d’explorer le paysage de la recherche et l’innovation en France. scanR décrit et relie entreprises et laboratoires de recherche, auteurs de travaux de recherche (thèses, publications, brevets) et financements publics.

Voici le titre de ce récent article d'Agnès

Van Zanten et Nicole Catheline dans l’école des parents de janvier 2020. Vous pourrez retrouver cet article sur le site Cairn info.

Extrait d’une interview :

« C’est notre système éducatif qui veut ça ! En France, l’école externalise vers les familles toute une partie des missions éducatives, que ce soit la réalisation des devoirs ou, dans le secondaire, le choix des filières et options. Les parents sont donc obligés de s’en emparer. On en voit d’ailleurs beaucoup aller sans leur enfant à des salons étudiants pour se renseigner. Ce n’est pas le cas dans tous les pays. En Norvège ou en Finlande, par exemple, il n’y a pas de devoirs à la maison à l’école primaire, pas d’enseignement privé et très peu de différences entre les établissements, ce qui limite le pouvoir d’intervention des parents. »

Cet entretien de Roland Gori professeur émérite

 de psychologie et de psychopathologie clinique, analyse les stratégies managériales qui infiltrent les métiers du soin, de l’éducation …au profit de la quantification et de la rentabilité. Chacun aujourd’hui est appelé à gérer son deuil, sa bonne parentalité positive… à l’image d’une mini entreprise.

Le problème n’est pas le modèle capitaliste et le néolibéralisme en soi mais l’emploi des logiques financières pour administrer l’humain.

Sortie du dernier ouvrage de l'excellente

… collection mythes et réalités de chez Retz. 

L’idée est en effet largement répandue qu’enseigner ne s’apprend pas. Ce serait une habilité naturelle, un don qui ne demanderait qu’à s’épanouir devant les élèves. Rien ne servirait donc de former à enseigner. Il suffirait de faire apprendre un contenu disciplinaire pour compléter le profil parfait. De cette vision magistrale découle un certain nombre d’idées qui gravitent autour du terme « enseigner ». – «Enseigner, c’est faire le programme», – «Les élèves ne peuvent pas apprendre s’ils n’ont pas les ˝bases˝», – «Il faut différencier pour faire réussir les élèves »… Si certaines de ces idées ont une part de réalité, d’autres relèvent davantage du mythe. Et c’est tout l’intérêt de la recherche réunie dans ce petit ouvrage, que de nous aider à la décortiquer.

Cette vidéo de Pascale Gustin, psychologue

… réalisée pour le site Yapaka revient sur la cour de récréation comme temps et espace pouvant permettre aux élèves une re-création. Mais est-ce toujours le cas. Une vidéo trsè intéressante.

Le dernier numéro de la revue diversité

… (réseau canopé) est consacré à la question de l’accompagnement et notamment à sa place dans tout xursus de formation. Alliant articles d’analyse et partage d’expérience, ce numéro devrait permettre d’avancer sur cette question fondamentale.

Cet article d'Eirick Prairat, professeur de

… philosophie de l’éducation à l’université de Lorraine revient sur la notion de sanction en développant l’idée que derrière les fiormes de sanction se dessinnent une conception de la société et de la vision de l’enfant. Cet article écrit pour le site « The conversation » revient sur les différences entre la justice rétributive et la justice restaurative en appelant non pas à les opposer mais à les marier de manière intelligente.

 

La fondation archives Jean Piaget organise dans

 le cadre de ses missions scientifiques, un séminaire interdisciplinaire où des spécialistes sont invités à aborder, sous l’angle de leur discipline respective, une question relevant des thématiques qui furent celle de l’oeuvre de Piaget. La règle du jeu veut que chaque orateur mette en perspective l’approche contemporaine de sa discipline ou spécialité avec celle développée par Piaget afin d’en souligner les points communs et les divergences. L’éventail des disciplines va de la psychologie à la neuropsychologie et la psychiatrie en passant par les sciences de l’éducation, les neurosciences, la philosophie ou encore la théologie.

Un programme passionnant avec une première conférence le 19 février intitulée « Entre la psychologie et la pédagogie, l’ingiénérie » par André Tricot.

Quelle carte jouer sur Parcours sup?

Une analyse tout à fait intéressante de la sociologue Elise Tenret qui se base sur une enquête réalisée par l’OVE (Observatoire de la Vie Etudiante) et qui vient faire suite à notre échange très riche de la semaine passée avec Agnès Van Zanten.

Et si l’histoire de chacun devenait une richesse

 pour tous les élèves ?

Une classe de CE2 se lance dans l’aventure.
Prêt pour un tour du monde ?

Et si ce projet vous tente, ils mettent à disposition un kit pédagogique pour vous aider à vous lancer dans l’aventure.

 

Une application gratuite pour créer des BD

Dans le cadre de l’opération « 2020, année de la BD » initiée par le ministère de la Culture, la BnF lance un nouvel outil de création numérique : BDnF – La fabrique à BD, qui permet de réaliser des bandes dessinées ou tout autre récit multimédia mêlant illustration et texte.

Et si nous essayions d’utiliser ce mode d’écriture pour rendre compte de nos travaux de recherche ou de suivi d’initiatives?

Dans le cadre de la réforme de la voie pro

l’Onispe propose une plateforme pour découvrir ce qu’elle appelle les 5 étapes pour réussir dans la voie professionnelle.

L'école représente un défi pour la société
 Dans ce contexte, franceinfo et We Demain, organisent l’événement « Et si on changeait l’école ? », au studio 104 de la Maison de la radio. Destiné aussi bien aux parents qu’aux professionnels, ce nouveau rendez-vous donne la parole à ceux qui, sur le terrain innovent, souvent de façon discrète, pour faire évoluer la pratique pédagogique.
Le mouvement CLISE initié par des enseignants

vous propose une nouvelle édition de la semaine de la classe inversée et des pédagogies actives. En région, vous pourrez  échanger et inter-agir avec des collègues engagés dans cette démarche.

Regards croisés sur la petite enfance

Quelle éducation pour demain? Comment se représente-t-on l’enfant en 2020 ? Quels enjeux sont associés à cette période de vie ? Comment les besoins de l’enfant sont-ils pris en compte ? Comment ces mutations s’intègrent-elles dans les pratiques professionnelles et dans la formation des futurs professionnels ?  En France et dans le monde ?

Autant de questions qui seront abordés dans ce colloque qui se déroulera les 5,6,7 février 2020.

Dans le cadre de sa web série sur l'école

 et ses aménagements, lab-école propose un épisode sur des établissements qui proposent la gestion d’un potager à leurs élèves. Rien de nouveau me direz-vous et pourtant des réflexions tout à fait intéressantes des élèves sur leurs besoins durant les récréations qui font écho avec la recherche du laboratoire de Bourgogne Franche-Comté.

Les cahiers pédagogiques

Le dernier numéro des cahiers pédagogiques nous proposent d’y regrader de plus près sur les enjeux de l’accueil des élèves migrants.

Accueillir l’enfant et ses langues : rencontres pluridisciplinaires sur le terrain de l’école

Un ouvrage pluridisciplinaire qui part d’exépriences et d’observations du terrain pour répondre à la question de la prise en compte des langues familiales. Une problématique très présente dans le cadre d’accueil d’enfants migrants, d’enfants de culture différentes…

« La problématique de l’École comme espace plurilingue, comme lieu d’accueil et
de développement individuel et social de la pluralité, est au coeur des préoccupations
d’enseignants mais aussi de spécialistes dans le domaine du soin aujourd’hui. Ces acteurs
se heurtent dans leurs pratiques à des situations complexes marquées par la pluralité
des langues, des cultures et des identités des apprenants pour lesquels le chemin de
la réussite est à construire de manière singulière et inventive. Quelles réponses didactiques
élaborer face à la menace d’exclusion, qu’elle soit langagière, culturelle, sociale, ou
de l’ordre de la construction des savoirs ? Comment réduire l’isolement linguistique et
culturel des acteurs que sont les élèves et leurs enseignants face à la diversité ?« 

Un concours d'architecture pour une école réinventée

Au Québec, Lab-École annonce le lancement d’un concours d’architecture qui permettra de dessiner les plans de 5 écoles situées à Gatineau, Shefford, Maskinongé, Saguenay et Rimouski. Dans le cadre de son mandat, le Lab-École coordonne les concours et accompagne les Commissions scolaires, qui sont les maîtres d’ouvrage de leur projet, dans la réalisation de leur future école jusqu’à leur ouverture.

« C’est en consultant et en travaillant avec les intervenants de tous les milieux sélectionnés pour recevoir un Lab-École que nous avons déterminé les spécificités des différents projets. C’était une étape importante pour nous en vue du déploiement du concours d’architecture. Il est reconnu que les projets réalisés par voie de concours contribuent à élever les standards de qualité en design. Ainsi, nous pourrons concevoir de nouveaux modèles d’écoles innovantes, axées sur les meilleures pratiques, qui favoriseront la réussite des élèves », a affirmé Pierre Thibault, architecte et cofondateur.

Un livre dirigé par Bernard Lahire, "Enfances de classe"

Suite à la parution du livre dirigé par Bernard Lahire, « Enfances de classe » au Seuil, l’émision « Etre et savoir » de Franc Culture  interroge la fabrique des inégalités et comment celles-ci se construisent dès le plus jeune âge ? Comment s’expliquent nos choix éducatifs ? Qu’est-ce qui les motive, les conditionne, les limite?

Enfances de classe, un livre de Bernard Lahire et d’un collectif de sociologues paru à la rentrée, nous raconte ce qu’est l’éducation aujourd’hui en décrivant en détail la situation de 18 enfants de 5 ans, soit l’âge de la grande section d’école maternelle : alors, qu’a-t-on appris quand on a 5 ans ? Les sociologues le décrivent par le menu ainsi que la construction des dispositions, des goûts, des valeurs qui seront intériorisés pour toute la vie. Ils racontent aussi ce qui dans l’éducation relève de la confiance donnée, en soi et en les autres, des contraintes, d’une forme de modestie transmise, et même de peurs. Cela aussi va rester toute la vie.

Eveline Charmeux a fait un rêve...

 Découvrez ce court texte d’Eveline Charmeux qui revient sur la question des traces écrites en classe. C’est l’occasion pour elle de formuler son rêve pour une école qui permet aux élèves de se construire une documentation personnellesde leurs savoirs. Très instructif pour notre recherche sur le savoir.

Quand de jeunes "raccrocheurs" se racontent

Le Microlycée 93 est un établissement scolaire public situé en Seine Saint-Denis, qui accueille cinquante jeunes « décrocheurs », âgés de 16 à 25 ans. Ces jeunes ont choisi de reprendre leurs études pour passer le baccalauréat. Ils ont tous des parcours sinueux, faits de ruptures et de désordres. Ils trouvent pourtant le courage de se rescolariser, et aspirent à se (re)construire. Durant l’année 2018-2019, à l’occasion des dix ans de l’établissement, élèves et anciens élèves du Microlycée 93 ont rédigé des témoignages à la première personne, au sein d’un atelier d’écriture. Ces textes sont livrés à l’état brut dans ce livre, sans retouches. Ils sont présentés sous la forme d’un carnet collectif, qui suit les scansions d’une année scolaire et sociale classique, faite de rendez-vous incontournables et des surprises de l’actualité.

Recherche sur les inverseurs et la classe inversée

Les inverseurs sont « des gens qui sont intéressés au processus d’apprentissage des élèves et à sa continuité qu’on soit à l’école ou à la maison et surtout entre les deux et ça pour nous c’est le trait d’union de toutes ces choses là qui nous paraissent renouer avec un fondamental de la pédagogie c’est à dire non pas comment les institutions disent que les élèves doivent apprendre mais comment les élèves réellement apprennent ou n’apprennent pas. »

Les travaux de recherche qu’il a engagés sur les classes inversées sont menées dans le cadre du réseau RE.S.E.I.D.A (Recherches sur la Socialisation, l’Enseignement, les Inégalités et les Différenciations dans les Apprentissages)

 

Des chercheurs reviennent sur les résultats PISA

France inter et l’émission « Le téléphone sonne » reviennent sur les résultats de PISA et proposent à Agnès Van Zanten, Eric Charbonnier et Nathalie Mons de nous aider à décoder  cette enquête et notamment sur la quetsion des inégalités que l’école française fabrique et reproduit.

La douteuse fable de Petite Poucette

Cet essai dont on a beaucoup parlé dès sa sortie (2013) n’est pas sans poser quelques questions sur la place du savoir et sa transmission et sur la place du numérique.

L’analyse proposé par Julien Gautier nous semble très juste et nous donne à réfléchir pour notre recherche sur le rapport au savoir.

N’hésitez pas à lire notre recension d’un autre essai de Michel Serres « C’était mieux avant »

Parcours, mobilités et territoires

Affelnet 6e, Parcours avenir, Affelnet 3e, Cycle de détermination, Parcoursup… autant de propositions de l’état qui relèvent d’une vision et d’un pilotage centralisés, alors même que la dimension territoriale est aujourd’hui majeure. Elles accentuent aussi le décalage entre les attentes de la société, cristallisées dans celles des familles et des élèves eux-mêmes mais aussi celles du monde économique, et un système éducatif compact, peu fluide, marqué durablement par des successions de discontinuités et de ruptures, par des conseils de classe figés dans un rituel archaïque de « propositions » et de « décisions » d’orientation, par des choix à opérer ou des non-choix à subir, d’autant plus tôt que l’on est en difficulté scolaire ou sociale, souvent les deux. Il est curieux de constater qu’en fin de troisième, un élève passe en seconde sans que l’on parle d’orientation… ou bien est « orienté » !

Voici le préambule de ce colloque qui promet d’être très intéressant. 

Une enquête de 2018 du laboratoire passages

Après un long travail de plus d’un an, la maison des adolescents de l’hopital de bayonne vous propose de découvrir le rapport intitulé « Portraits de la jeunesse au Pays Basque »

Réalisé par

Mara SIERRA JIMÉNEZ, docteure en
géographie culturelle, Université de Pau et des Pays de l’Adour

et coordonné scientifiquement par Jocelyn LACHANCE maître de conférence, Université de Pau et des Pays de l’Adour, Laboratoire Passages – UMR 5319.

ce rapport nous en dit long sur la jeunesse du Pays Basque mais pas que… 

A découvrir…

"Le score moyen des élèves en France"

 est de 493 points en compréhension de l’écrit, le domaine majeur évalué dans PISA 2018 – ce qui place la France légèrement au-dessus de la moyenne de l’OCDE (487 points).

Retrouvez les résultats sur le site officiel.

Un entretien avec Roland Gori,

psychanalyste et Professeur honoraire de Psychopathologie clinique à l’Université d’Aix-Marseille. (00:55)  

Roland Gori qualifie de « professions canari »,  les professions relevant des secteurs de l’éducation, du social …

"Et si apprendre Le Breton permettait de s'améliorer en anglais"

Les établissements scolaires bilingues

 français-langue régionale ont le vent en poupe et récoltent des résultats étonnamment bons, notamment en langues étrangères.

Marie-Claude Derouet-Besson et l'aménagement de l'espace scolaire

Une réflexion sur l'espace scolaire

tout à fait intéressante de la part de Mme Derouet-Besson qui en tant que sociologue a notamment écrit l’ouvrage suivant : « Les murs de l’école: éléments de réflexion sur l’espace scolaire ».  Dans cette intervention vidéo, Marie-Claude Derouet-Besson revient sur le lien entre l’enveloppe d’un établissement et le vécu de la classe. Entre donc le bâti et le pédagogique. Réflexion très intéressante à compléter certainement par la lecture de son ouvrage.

Aménagement de l'espace scolaire - Laboratoire du Finistère

Une émission de Web radio comme lancement

autour des aménagements de l’espace scolaire avec Catherine Le Berre, chef d’établissement école ND de Toutes Grâces au Juch,

Marie Geoffroy, directrice adjointe du collège Javouhey à Brest,

Mlle Bouin, étudiante en master MEEF à l’ISFEC de BREST,

Mme Delvolvé, ergonomiste et chronobiologiste,

M Hervé Tréguier, DDEC29 pour l’appel à projet « Inventeurs d’espaces »,

Irène Giraud et Isabelle Moal, enseignantes de l’école Kermaria à Brest.

Cliquez ici

L'incroyable recul du lien des élèves avec leur école

On savait que les élèves français se caractérisent

par un faible sentiment d’appartenance à leur école. Depuis 2003, l’enquête internationale Pisa inscrit la France en tête des pays où ce sentiment est faible. Mais une nouvelle publication basée sur Pisa 2015 montre son recul général dans les pays de l’OCDE. Comment expliquer ce phénomène ?Comment le contrer ? Et quelles sont ses conséquences ?

Cliquez ici.

Les neurosciences sont fascinantes

Alors que le cerveau humain restait une forteresse inatteignable depuis la nuit des temps, une sorte de boîte noire recelant les mystères de l’esprit, voilà que les progrès technologiques transforment la science-fiction en réalité.

Un éclairage historique sur sur la question du

grand oral proposé dans la réforme du Bac. Au regard de l’histoire de l’éducation en france, Claude Lelièvre, enseignant chercheur en histoire de l’éducation, professeur honoraire à Paris-descartes nous propose de regarder un peu en arrière ce qui s’est déjà vécu et comment le bac a évolué au fil du temps. Très instructif. 

Un éclairage sur sur la question du groupe classe

au regard de l’histoire. Claude Lelièvre, enseignant chercheur en histoire de l’éducation, professeur honoraire à Paris-descartes nous propose dans cet article du site  « The Conversation »une analyse historique du groupe classe.

Cliquez ici.

Sur l’échelle de Richter des bouleversements,

 plus les polémiques et censures se multiplient dans ce domaine, plus elles annoncent à la fois une bascule et une crispation. L’exposition « Ne les laissez pas lire ! » qui s’ouvre à la Bibliothèque Nationale de France et retrace un siècle de controverses autour de la littérature pour enfant, en apporte la preuve.

 

Cliquez ici.