– La veille du laboratoire –

Tous les jeudis, l’équipe du laboratoire national des initiatives vous propose sa veille pédagogique. En lien avec l’actualité et les thèmes de recherche du réseau des laboratoires, celle-ci vous est proposée pour donner à réfléchir.

Vous pouvez accéder à la veille des années précédentes qui ont été archivées.

Colloque international sur l'école avec le labo EMA

 

 

Le labo EMA organise un colloque international sur l'école

« Tandis que la recherche est convoquée, dans les discours politiques et médiatiques, pour créditer ou pour disqualifier des orientations pédagogiques et didactiques parfois contradictoires, la formation des enseignants et les modalités d’enseignement/apprentissage continuent de susciter des débats importants. L’école primaire fait l’objet d’évolutions et d’attentes qui, à l’heure du numérique et des évaluations internationales, interrogent la posture de l’enseignant, son rôle, ses responsabilités, son expertise. Dans ce contexte, il parait nécessaire de dresser l’état de la recherche qui, dans différentes spécialités, s’intéresse à l’école maternelle et élémentaire.« 

Ainsi commence l’argumentaire de ce colloque qui se termine aujourd’hui et dont les conclusions seront certainement très intéressantes à étudier. Les tables rondes de ce colloque sont déjà en ligne sur la chaine youtube du laboratoire EMA de Cergy.

Mais quel(s) bruit(s) dans les établissements scolaires ?

 

 

La cellule BEA (Bâti et espaces d'apprentissages) de l'Ifé propose

un dossier sur les bruits dans les établissements scolairses. Issus de différents ateliers, ce dossier met en perspectives points d’enseignants, chefs d’établissement, chercheurs…

Un autre prolongement pour notre série de soirées des initiatives sur les espaces scolaires.

Alban Mizzi, doctorat en sociologie s'interroge sur les règles de

Parcourssup en se demandant si elles ne viennent pas entraver le processus d’orientation des lycéns.

Evaluer les apprentissages ou évaluer pour apprendre ?

 

 

François Muller propose une série d'articles sur l'évaluation.

Le constat est assez sombre. Un proviseur a compté 90 000 notes attribuées dans son établissement de 600 élèves. Les notes envahissent l’espace scolaire, et le temps passé à évaluer est plus important que le temps passé à concevoir des formations.

Dans une série d’articles, de vidéos et d’animations, François Muller nous propose de passer à une évaluation plus utile, plus vivante et plus stimulante, qui ferait intégralement partie des apprentissages. Une évaluation POUR apprendre.

Regards sur l'histoire de l'éducation -

 

 

Ce dernier numéro de la revue "Histoire de l'éducation"

propose avec ce dosseir plusieurs contributions qui analysent les évolutions de la discipline au sein de plusieurs pays : France, Angleterre, Espagne, Portugal et dans les Pays Baltes.

Comprendre les résultats mathématiques des élèves

 

 

La position de la France en queue de peloton à l’évaluation

Timss 2019 pour les élèves de CM1 en mathématiques a été largement commentée. Le Cnesco publiera de septembre 2021 à juin 2022 une série de 4 notes pour mieux comprendre ces faibles résultats des élèves en mathématiques en France.

Dans les 3 premières notes consacrées au primaire, le Cnesco analyse les résultats des écoliers sous plusieurs angles : les difficultés en mathématiques concernent-elles tous les élèves de CM1 en France ? Les tests correspondent-ils à ce qui est attendu dans les programmes nationaux ? Les contenus des manuels scolaires sont-ils adaptés ?

Une dernière note cherchera à déterminer si les difficultés au primaire se retrouvent tout au long de la scolarité des élèves en France, à travers l’analyse de plusieurs évaluations (Timss 4e, Pisa, Cedre).

La dynamique du nouveau CNESCO

 

 

Depuis son installation au CNAM en 2019, le CNESCO n' a pas

chômé et ses contributions à la réflexion pédagogique et éducative sont déjà nombreuses. N’hésitez pas à consulter leur site internet leurs travaux sur la laïcité, le numérique ou encore la formation continue des personnels d’éducation. 

Education démocratique -La révolution scolaire à venir

 

 

Comment éduquer aujourd’hui? Pour contribuer à quel monde?

Il est plus que temps de concevoir l’éducation démocratique dont nous avons besoin pour envisager un avenir désirable et une Terre habitable !
Pour préparer l’école démocratique de demain, cet ouvrage dégage cinq principes, tous liés entre eux et qui se déploient sous forme de propositions concrètes : liberté de penser (création d’une institution de type fédératif, intégrant tous les enseignants et visant à protéger les libertés académiques des pressions de la part des pouvoirs organisés) ; égalité concrète dans l’accès à la culture et à la connaissance (lutte contre les inégalités sociales et territoriales) ; définition d’une culture commune (à l’heure de l’urgence écologique, du féminisme et de la reconnaissance de la pluralité des cultures) ; pédagogie de la coopération (mise en oeuvre du meilleur des pédagogies émancipatrices, celles de Dewey, Freinet, Oury ou Freire) ; autogouvernement des écoles et des universités (en tant que communs éducatifs permettant l’expérience réelle de la démocratie).

Transformer les espaces à l'école -

 

 

Transformer les espaces à l'école - un séminaire de la cellule

BEA de l’Ifé. La cellule Bâti et Espaces d’Apprentissage, portée par l’Institut français de l’Éducation – École normale supérieure de Lyon et le Rectorat de Lyon, accompagne la transformation des espaces d’apprentissage au sein des établissements scolaires. Elle a vocation à travailler avec les acteurs éducatifs qui souhaitent réfléchir à l’évolution de l’architecture, des aménagements et des pratiques dans des espaces d’apprentissage en transformation.

L'éducation nouvelle- une mosaïque centenaire

 

 

Ce Dossier de veille se propose donc de revisiter ces tensions

 entre mythe(s) et réalités, et entre histoire(s) et actualité. Si l’Éducation nouvelle se décline depuis plus d’un siècle en plusieurs langues (new education et progressive education, Reformpädagogik, nueva educación l, nuova educazione, etc.) et est étudiée sur tous les continents, les références sur lesquelles s’appuie ce Dossier couvrent des champs disciplinaires variés (sociologie, histoire, philosophie, pédagogie, didactique, sciences de l’éducation, psychologie, etc.). Il s’agit en effet d’aborder, en se centrant sur le cas français, une « nébuleuse où voisinent théories philo- sophiques, pratiques novatrices, idéaux politiques, et où abondent les conflits » (Ohayon, Ottavi & Savoye, 2004)

Radicalité, adolescence et réenchantement- du monde

 

 

L'adolescence se caractérise par une forme de radicalité,

d’authenticité qui pousse les adolescents à faire les choses à fond, qu’elles soient positives ou négatives. Dès lors, il s’agit pour les adultes de se saisir de cette énergie pour soutenir les adolescents, en particulier ceux qui sont dans des passages à l’acte, à investir, à mettre au service ce jusqu’au-boutisme dans des choses positives.

Un entretien de Yapaka avec Michèle Benhaim, psychologue.

Apprendre dehors, un dossier des cahiers pédagogiques

 

 

Ce dossier réalisé par les cahiers pédagogiques revient sur la

classe dehors en proposant une approche très complète de la question. Une manière de prolonger les réflexions inititées lors des 2ème et 4ème soirées des initiatives du mois de mai.

 

"Libres et dignes" Texte de Christine Taubira

 

 

Une classe de CM2 propose une adaptation du texte de

Christine Taubira. Une mise en scène très soignée et des élèves très dignes qui donnent vie à ces mots. A voir.

 

Une jeunesse sacrifiée? La vie des idées.

 

 

La jeunesse est appelée à supporter les conséquences

des crises actuelles. Première victime des inégalités, cette génération tombera-t-elle dans la frustration et la colère, ou inventera-t-elle des alternatives à une action publique déficiente ? Un nouvel ouvrage collectif de la collection Puf/Vie des idées se penche sur la question.

Depuis cet article de présentation du livre, vous pourrez accéder à la postface intitulée « Une génération Covid? »

 

Vous avez dit "gong bang" ? Un nouveau phénomène

 

 

Etudier au coté d'autres étudiants... à distance

Le phénomène est né en Corée du Sud d’où son nom qui n’a rien de latin. Il s’agit d’un néologisme formé par les termes « gongbu » et « bangsong » signifiants « émission d’étude ». Au départ, ces vidéos étaient destinés aux parents des étudiants afin de montrer que leur progéniture passait bien du temps à étudier. Il faut comprendre que dans la culture coréenne les études ont une place de choix.

Mais aujourd’hui, les gong bangeurs se filment en train de travailler et d’autres se connectent à leur chaine youtube et travaillent « au côté » de ce gong bangeur sans qu’il n’y ait aucun échange entre eux.  Une manière de reproduire l’ambiance d’un cdi ?Cet article vous permettra d’en savoir plus sur ce phénomène qui débarque en France et vous pourrez même voir ce que cela donne avec une vidéo d’un des gong bangeurs les plus connus en France…

La fabrique des inégalités : évolutions, paradoxes...

 

 

Série d'émissions de France Culture sur les inégalités

Alors que l’école française est réputée pour être une des plus inégalitaires de l’OCDE, Etre et savoir s’interroge : comment l’école participe-t-elle à amplifier les inégalités sociales ou migratoires et ce souvent dès la maternelle, et surtout quelles pistes pour inverser ce phénomène ?

Ce nouvel épisode aborde les questions d’héritage au coté de Paul Pascali et Kaoutar Harchi tous deux sociologues et Jean Paul Delahaye ancien directeur de la DGESCO.